Les Huitres: la fin d'une Histoire...

Pour ceux qui ne le savent pas encore, il est temps d'officialiser la transmission de notre Prodcution Ostréicole qui a eu lieu début Juillet entre Alain et notre matelot Gaylord qui souhaitait s'installer.
Rien ne change vraiment pour vous puisque la Qualité, la Provenance (100%fautaise) et le Prix resteront inchangés au magasin !

Alain et Gaylord ont travaillé longuement à cette passation qui se déroule de la plus belle des façons!
Gaylord a repris l'ensemble de nos clients professionnels et restaurateurs.
Très attaché à la transmission de notre passionnant métier, il a aussi naturellement repris le flambeau des Visites Ostréicoles pour le plus grand bonheur des vacanciers et des classes de mer.

Retrouver toutes les infos sur Gaylord "Les Viviers d'Arcay Chez Gaylord"

L'Histoire de notre Domaine Ostréicole

Natif de La Faute Sur Mer, les Cadichon sont marins de père en fils et ostréiculteur depuis 4 générations et ce toujours au même endroit entre La Faute Sur Mer et L'Aiguillon sur Mer
Alain a donc naturellement repris la suite de son père après avoir navigué 10 ans avec lui. 

Il a pratiqué la mytiliculture sur bouchots et filières ainsi que l'ostréiculture puis s'est diversifié en faisant la pêche (filets, dragues à pétoncles et coquilles St Jacques, pêche aux civelles).

Après plusieurs années à la pêche, il décide de faire une pause et de naviguer sur des gros navires armées à la voile (le Belem et La Boudeuse).

Puis il reviens aux sources en se consacrant à l'ostréiculture. 

Nous sommes ostréiculteur de A à Z: naisseur, éleveur, affineur et expéditeur en gros et au détail dans la rivière du Lay.

L'affinage a lieu dans nos claires de la Rade d'Amour au bout de la Pointe d'Arcay.


La Vendée et les huitres


L'huître vendéenne est une ancienne habituée des lieux : l'ostrea edulis, appelée "huître plate" est présente ici au moins depuis les époques gauloise et gallo-romaine.

On a en effet retrouvé des amoncellements importants de coquilles sur les territoires de St-Michel en l'Herm ou dans la baie de l'Aiguillon.
On y est passé dès cette époque de la récolte des huîtres sauvages à l'élevage en parcs sur des tuiles, sur lesquelles le naissain était déjà recueilli comme de nos jours.

Néanmoins, si les " plates " sont encore exploitées actuellement, elles ont été soumises dans le temps à rude concurrence. En 1868, le naufrage d'un navire portugais, en Gironde, a répandu le long de nos côtes la cargaison d'huîtres glyphea angulata, les " portugaises " qu'il transportait.

Acclimatées naturellement à La Rochelle en 1875, elles sont découvertes en Vendée en 1907. Leur existence y sera éphémère : elles s'éteignent peu à peu et se trouvent remplacées par la "creuse", la crassostrea gigas venue du Japon.


La Baie de l'Aiguillon Sur Mer

Une ostréiculture entre tradition et modernité

Grâce à la proximité de l'estuaire de la Loire et aux variations salines, les Pays de la Loire produisent des huîtres de grande qualité.

La région Vendée-Atlantique associe l'élevage en mer et l'affinage en claire.

" Entre terre et océan, ces "merroirs" sont les territoires de l'huître de Vendée Atlantique ".

Très savoureuses, les huîtres, à la chair ferme et croquante, se distinguent par leur goût parfaitement équilibré. Elles bénéficient d'une eau d'une qualité exceptionnelle, particulièrement favorable à leur élevage ou à leur affinage en claires spécifiques.

Près de 40 hectares de parcs ostréicoles sont exploités dans l'Estuaire du Lay ou sur l'estran du nord de la Baie de l'Aiguillon.


Label et Sécurité


Dis moi d'où tu viens, je saurai quelle huître tu es ....

Leurs goûts diffèrent selon la provenance.

Le site final d'élevage " le cru " et l'éventuel affinage en parcs ou en claires leur confèrent leurs spécificités gustatives propres :

Salées, iodées, fruitées, acidulées, au goût de noisette, fines et délicates ou toniques, croquantes ou fondantes, rondes, longues en bouche.
Les saveurs de l'huître sont très variées, il y en a pour tous les goûts… sur les conseils de son écailler !

Pour les huîtres creuses, quelles que soient leur provenance et leur taille, il existe deux " indices de qualité " (remplissage) : fines et spéciales, les spéciales étant les plus en chair.

Au moment de l'achat, il faut s'assurer que la bourriche porte une étiquette sanitaire mentionnant la provenance et la date de conditionnement. Contrairement aux idées reçues, l'huître atteint la plénitude de son goût quelques jours après sa sortie d'eau.

Lorsque l'huître est résistante à l'ouverture, c'est un gage de fraîcheur.